SURPRISE pour Nana

Nana,
Ceci est pour toi.
Un témoignage de notre estime, notre joie,
de ce qui nous vivons à travers le blog duduche.
Tu nous a tant donné que nous voulions en faire de même
pour toi.
C’est notre « cadeau » pour une femme extraordinaire.

C’est une belle aventure qui a commencé en février 2007
quand tu as créer le blog duduche.
C’est une belle aventure que nous prenons,
nous vivons à 100 %.
MERCI.

N’oubliez pas ! Avant de commencer tout régime, calculez votre juste poids afin de vérifier si l’objectif que vous vous êtes fixé n’est pas trop bas. C’est gratuit et très rapide !REGIME DUKAN

COMMANDER DES PRODUITS DUKAN

Pour commander du son d’avoine ou des arômes, cliquez sur la bannière ci-dessus !

UNE BELLE AVENTURE
C’était on ne sait quand dans un imaginaire
attendu par des âmes en peine. C’était on ne sait quand, mais on peut dire aujourd’hui que cela dure dans les cœurs rassurés.
Cela dure et survit d’une force inouïe…

Une vie surgit ce matin-là et prit plume sur clavier pour offrir un cadeau aux âmes qui cherchaient réponse. Nana est née
au regard des autres, Nana est une petite fille charmante et charmeuse qui sautille de branche en branche. Les arbres de nos vies ont racine forte mais branches fouettées par le vent.

Attention, écoutez du cœur ! Cette petite fille se rencontre
dans un cœur, cette reine des fées ne se voit nulle part ailleurs. Vous ne pourriez pas la toucher, l’attraper, la garder en cage. Nana est une âme d’enfant qui ne se voit que par le cœur. Ouvrez votre cœur et lisez cette histoire…

N’imaginez pas à qui elle ressemble, attendez que l’histoire naisse d’elle. Elle décidera quand où et comment, elle décidera de vous regarder, elle vous a déjà tellement touchés.
Nana est une enfant fantasque, solide et immense. Elle habite dans un monde où le don de soi est une étape de vie obligatoire.

Pour vivre dans ce monde, il faut d’abord donner de soi, sans prendre aux autres. C’est une leçon apprise et retenue par tous et toutes. Laissez-nous vous conter la vie de cette petite fille…

Cette petite fille s’appelait Nana. Elle avait la peau caramel,
de beaux yeux noisette et quand elle souriait, c’est l’air tout entier qui embaumait le bonheur. Elle emmenait avec elle le parfum du printemps, la chaleur de l’été. Cette naïade ne charmait pas tant par sa beauté, non, mais plutôt par son coeur. D’une générosité incroyable, elle regardait le monde
sous ses plus belles couleurs. C’est simple, quand Nana apparaissait, les soucis disparaissaient !

Ainsi se déroulait sa vie, tranquillement, patiemment.
Alors que le soleil brillait de mille feux, elle pris sa valise pour découvrir le monde et apporter sa joie de vivre dans des coeurs appauvris. Arrivée sur cette terre nouvelle,
elle fit une rencontre. Un homme. Ou plutôt, un prince charmant. Notre beauté des îles profita de la vie,
de sa vie à 200 %.

Leur amour sincère se confirma par un mariage grandiose.
Nul n’avait vu couple aussi harmonieux. Comme dans un conte de fée les princesses sont magnifiques, Nana l’était et son prince aussi. Donc, ils se marièrent et eurent un enfant.
Un héritier, un petit Matthew.

Mais Nana, à s’occuper des autres s’était négligée.
Le miroir ne lui renvoyait plus le beau reflet qu’elle voyait avant. Elle commençait à souffrir de son image. Alors, avec comme seules armes son courage et sa générosité,
elle entreprit de relever un nouveau défi dans sa vie. Elle voulait se donner une seconde chance de s’épanouir, elle entreprit
de suivre un régime.

Mais quel régime allait-elle faire ?
Nana ne le savait pas encore. Elle décida d’entreprendre
des recherches dans le monde de la bulle Internet,
telle une guerrière à la quête d’un fabuleux trésor qui pourrait lui redonner une nouvelle vie.

Les choses ne furent pas faciles. Nana gardait espoir et joie
de vivre car, tout ce qu’elle entreprenait, elle le faisait aussi pour son mari et son fils.
Après bien des recherches infructueuses, elle trouva enfin la clé du régime tant attendu. Elle décida de raconter sa petite histoire dans les communautés du monde de la bulle Internet.

Elle y fit des rencontres et y apprit beaucoup cependant,
une chose lui manquait. Elle ne le savait pas encore mais,
Nana allait bientôt créer quelque chose de magique et devenir une personne chère à notre cœur.

En attendant ce précieux moment, elle s’essaya à plusieurs choses et fut quelques fois déçue. Entre ce qu’elle lisait et ce qu’elle faisait, il y avait un fossé. Elle se mit à faire plusieurs expériences et elle finit par réussir à trouver des merveilles pour les papilles.

Elle décida donc de partager ses trouvailles et ses expériences avec de nombreuses personnes car, Nana était ainsi,
une femme pleine de bonté et de générosité.
Voici comment naquit le monde fabuleux des Nanettes et Nanaux dans lequel nous vivons actuellement.

Un monde merveilleux… virtuel mais si réel… Composé de tant de don de soi… Humour, joie, bonheur, colère, motivation et démotivation … tant d’émotions s’y mélangent… que ce monde prend des proportions presque indécente tant le succès
est grandiose… Notre chère Impératrice Nana s’y sent vite dépassée par l’ampleur du phénomène et décide de léguer avec tant de générosité un peu de son pouvoir magique au Général Carole, pour qu’aucune de ses Nanettes puissent se sentir
à l’abandon…

Car pour chacune le même combat, le même but et le même défi…
Et comme un puzzle Nanettes et Nanaux y trouvent une place… petit à petit avec chaque pierre posée autour de notre Nana, une belle palissade d’âmes humaines s’édifie…
Ce monde devenu à ce jour un palais, une maison ou chaumière… Un lieu où chacun s’y sent comme chez lui… Imaginaire mais qui à chaque heure, chaque minute et chaque seconde devient de plus en plus réel…

Hélas notre chère Impératrice Nana, étant de plus en plus occupé par ses obligations extérieur à ce monde… a beaucoup, beaucoup de mal à suivre toutes les péripéties de chacun
de ses convives… Et j’aime tant l’imaginer, assise sur un siège du RER ou du Métro, le visage se tordant d’expression
à la lecture de nos délires ou de nos supplices…
Quelle beauté notre Nana tout de même…

Sur son long chemin, Nana fit la connaissance d’une vache rieuse et malicieuse qui n’avait pas de machine à bruit, d’une cochonette fashion-victim, d’un monstre dévoreur de cookies, d’une grenouille parlant le patois, de deux adorables souris : Minnie et speedy gonzales (terrorisée par les livreurs de tiramisu à domicile).

Nana voyagea beaucoup à travers ces rencontres, la Chine,
le Maroc, les Antilles et bientôt le Gabon. Quel petit monde ubuesque ! et oui, dans ce pays fantastique et magique,
il y avait aussi une petite fleur qui ne demandait qu’à s’épanouir, elle était dévouée, cette petite fleur, et spécialisée dans la préparation de petit-déjeuner exquis.

Un jour, une Lolotte (spécimen très rare mais qui gagne
à être connu) croisa son chemin, elle s’était perdue au pays
du camembert, et voulait réussir, elle aussi, à percer le secret des Duduches. Pendant ce temps, Général Carolette lançait son slogan pour motiver les troupes : « hop, hop, hop, les kilos ! »,
et ces vilains kilos disparaissaient comme par magie.

Nana était heureuse de vivre dans cet univers intemporel,
telle Nana au pays des merveilles, elle rencontra également
une belle âme, une penseuse ou plutôt une chercheuse d’or, qui n’avait pas encore trouvé le Graal mais seulement
son chemin, c’était une irresIStible magicienne des mots,
elle savait les manier avec élégance.

Quels sont les mots pour exprimer la merveilleuse cacophonie de cœurs que Nana avait réuni autour d’elle ?
Comment expliquer que chacun et chacune trouve sa voie ou
sa voix ici. Par la magie des sens ici exacerbés. Tout y est beau, bon, onctueux et parfumé ! C’est là, la gourmandise virtuelle
de ses Nanettes qui trouvait là à s’étancher, se rassasier !
Il n’était plus nécessaire de remplir les vides que la vie avait creusé pour chacun(e) .

Les cœurs pleins de cet amour dispensé ne cherchaient plus
à combler leurs errances. Tous et toutes avaient su d’instinct poser leurs mots sur la page amie qui les attendait.
Ainsi jour après jour, chacun déposait et prenait les forces
qui avaient été constituées la veille.

Une chaîne de cœurs à l’unisson s’était forgé, amarrant solidement l’équipage de Nanettes à leur radeau.
Plus de dérive ! plus de naufrage ! La sérénité retrouvée…
Plus de peur, plus d’angoisse, tout le monde avait retrouvé
son âme d’enfant… Le radeau les avait menées à bon port.
Elles avaient contribué à créer leur monde, le Pays des Bisounours était né de leurs cœurs. Sous la houlette de Nana qui n’en revenait pas d’avoir impulsé un tel élan.

Nul n’aurait su dire quand cela s’arrêterait. La jolie petite fleur Violette fut la première à atteindre l’autre rive ! Qu’importe,
elle resterait solidaire de ses sœurs de cœur. Sans envie de retour vers ce qui l’avait malmené. Non, elle resterait jusqu’au bout du voyage de chacune… Une liesse frénétique s’empara des Nanettes. Nul n’avait jamais vu une telle explosion de joie. Violette rougissante regardait ses sœurs, toute étonnée
de leur joie. Elle fut nommée Mascotte et chacune prenait plaisir à la taquiner mais en secret peut-être que chacune languissait elle aussi d’arriver. Alors elles continuaient, jour après jour à s’aider et s’aimer du mieux qu’elles pouvaient. Elles savaient que ce chemin ne pourrait être parcouru qu’ensembles.

Bien sur que chacune voulait être comme Violette, mais pour certain(e)s la route était bien beaucoup plus longue.
Mais les Nanettes étant bien décidées à rester soudées les unes aux autres et sont devenues comme une «famille».
Et puis il y a eu au début du premier automne des «craquages» presque inavouables mais terribles pour la perte de poids.

Alors un jour un pari fût lancé : la perte d’un kilo minimum
sur la semaine ! Un pari difficile mais suivi par beaucoup de Nanettes, Nana la première.

Et puis nous avions la Cocomatine à volonté !!! Ce qui a permis à beaucoup de monde de moins craquer.

Le lundi suivant quelque unes avaient bien réussi leur pari, même mieux, d’autres moins bien. Alors une certaine Pocket relança le pari pour une autre semaine, histoire de motiver
les troupes et aussi de permettre à tout le monde d’y arriver.

Deuxième pari suivi également par plusieurs Nanettes.

Les craquages se faisaient de plus en plus rare. Tout le monde semblait s’être donné un bon coup de pied aux fesses.
Nana était contente de voir que tout le monde se donnait
la main. Elle avait à affronter des petits soucis personnels.
Mais nous étions tous là pour l’aider à notre tour comme on pouvait. Alors aux dernières nouvelles son moral était remonté.

Plus les jours avançaient, plus l’objectif du poids désiré
de la petite Nana voyait le jour, plus elle motivait, remotivait ou même incitait les ancien(nes) et futur(es) Nanettes à s’initier
au plaisir des sens et de la beauté corporelle.
Le petit bébé blog devenait alors l’un des sites les plus visités du moment…
Ainsi, duduche devenait au fil des jours, une belle histoire d’amitié, de soutien et d’entraide entre une fratrie
de personnes ayant tous un même objectif.

Mais le plus étonnant était que malgré son emploi du temps plus que chargé voire débordé, Nana trouvait encore et encore les ressources, l’inspiration et la motivation de créer et d’inventer des recettes hors norme, d’agrandir et d’évaser les rubriques mais surtout de répondre à toutes questions posées sur celui-ci…

Et des questions, toutes et tous en avaient !
Parfois très «techniques» sur la manière dont, comme Violette, on pouvait parvenir sur l’autre côté de la berge,
parfois plus «philosophiques» sur le sens de cette quête d’un accord entre l’image intérieure et l’image extérieure du corps… Et Nana, fidèle à l’engagement de partage qu’elle avait pris, n’avait de cesse de répondre, de rassurer et d’assurer sur cet espace virtuel un espace d’expression, d’échange et d’amitié.

Cette atmosphère joyeuse, sereine et dépourvue d’agressivité attira une petite alsacienne qui, d’abord intriguée, passa voir ce qu’il se passait là… Un peu farouche au départ, elle commença timidement par poser quelques questions, faire quelques petits clins d’œil de temps à autre.

La chaleur humaine, les mots d’encouragement de Nana, puis ceux de toutes les autres Nanettes «confirmées» lui permirent de mettre plus facilement qu’à l’accoutumée des mots sur ses maux. Et la petite alsacienne, conquise par la générosité que Nana avait insufflée sur ce petit coin du net, décida d’y rester…

Et me voila Emilie, alias speedy ou speedounette,
de passage en passage éclair, je fini par m’installer moi aussi dans ce merveilleux pays, mais pour moi entre pepitos, choco, et autres gâteries à faire frémir tout ce petit monde,
surtout notre Marie… j’eu réussi à perdre mes premiers kilos
et essaya de ne plus trop faire de dérapage mais malheureusement forcée de constater que je suis celle
qui à une tendance très prononcée pour des petites gâteries, mais j’ai découvert les muffins le porridge et le pan cake
et j’ai réussi petit à petit à compenser quelques écarts…
oui pas tous mais quelques…
J’ai pû rencontrer de fil en aiguille des filles sympas et avec toutes un humour bien à elle… un combat très souvent
avec ma Anne-Laure que j’adore (mais qui, il faut le dire
est très mauvaise joueuse (lol)) mais NANA a su révéler la vrai gagnante de nombreux débats EMILIE, et oui j’ai même
une tarte à mon nom avec un « jolie  » en plus et toc….
donc pour toutes ces belles choses, ces discutions souvent tardives, très tardives au détriment de nos maris
(sauf évidemment notre Patrick national qui est de la partie maintenant, il a sa carte de membre… une gold)
d’ailleurs sans vouloir m’éterniser sur le sujet, ce Patrick en question il m’énerve… SI SI SI… Il goûte à tout et Carole se sert de lui comme cobaye alors que MOI j’essaie désespérément de m’inviter en gouteuse officiel c’est quand même mon créneau
à la base…
Le message est passé, si toi très chère NANA tu en as marre
de ne m’avoir qu’en virtuel, je peux me déplacer pour goûter, bon ba là je ne peux pas faire plus clair…
car Carole elle n’a toujours pas reçu mes appels… et pourtant c’est pas faute d’essayer.
Donc voila pour finir tu as fais en sorte que de multiples personnalités se rencontrent avec toujours cette modestie et cette douceur qu’a aussi Carole, tu as su nous donner envie
de cuisiner alors pour cela je quitte juste notre grand royaume pour aller tout la haut et te faire un énorme bisous.

Alors qu’elle pensait que le site était «complet»,
Nana vit arriver une nouvelle Nanette qui timidement a fait
son apparition : Annie. J’ai tout d’abord observé de loin
ce qui se passait. J’ai osé poser des questions et l’accueil
et les réponses ont été des plus agréables !!! Et oui, Nana,
pour tout ça, tout ce que tu as construit et ce que cela a entrainé, je pense que nous te devons tous et toutes un grand MERCI. Merci d’être toi, Merci d’avoir permis de nous connaitre, Merci de nous consacrer du temps et Merci de ta patience.

Telle une trame d’un chaînage complexe Nana donna confiance, non sans mal, à ces âmes un peu égarées, comme à des jeunes poulains dans un prés, en leurs tendant une main chaleureuse pleine de sincérité et de sécurité, où elles purent avec une période de jaugeage mutuelle, communiquer, échanger et pour finir se rencontrer.

C’est un travail titanesque ou Nana s’engagea en se défiant elle-même, telle la construction d’une pyramide de Khéops.
Des résultats en découlèrent tout naturellement, même si ce chevauchement de briques et de broques ne fût pas dès plus aisés. Nana a su s’entourer et se déléguer avec sa générosité qui lui incombe et son amour qui lui revient.
Elle est notre guide, notre lumière dans l’ombre, à notre écoute, elle est notre ligne directrice.

Nana nous évite de nous perdre avec toutes les conséquences que nous ne connaîtrons pas, en nous donnant le fil d’Ariane
à suivre.
La quête se trouvera au bout de la ligne…

Nana, un petit bout de nous pour toi ;-)

N’oubliez pas ! Avant de commencer tout régime, calculez votre juste poids afin de vérifier si l’objectif que vous vous êtes fixé n’est pas trop bas. C’est gratuit et très rapide !

REGIME DUKAN

COMMANDER DES PRODUITS DUKAN

Pour commander du son d’avoine ou des arômes, cliquez sur la bannière ci-dessus !

 

Un Epicurien Averti en Vaut... |
Le fournil de la planchette... |
VIGNOBLES MAYARD - CHATEAUN... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine
| cookette
| Mes Créations